circuit court et vente en ligne dans l'agriculture en France

Circuit court et vente en ligne sur le marché de l’agriculture

Selon les statistiques de juin 2014 de la FEVAD, il a été établi que 24% des produits achetés en ligne concernaient le marché de l’alimentation. Ce marché a ainsi rapporté sur l’année 2013, 4,1 milliards d’euros.

Les études menées pour analyser la place de la vente en circuit court dans l’agriculture française rapportent des chiffres en hausse continuelle pour ce domaine.  L’augmentation de l’usage d’internet chez les agriculteurs explique également la création croissante de boutique en ligne.

Lors du dernier recensement agricole, un producteur sur cinq vend en circuit court. En France, dans des domaines d’activités comme la production de légumes, de miel, de vin ou de lait, ce canal de vente représente la plus forte part de chiffre d’affaires.

Ce type de vente représente même plus de la moitié du chiffre d’affaires des ventes pour plus d’un producteur de légumes sur deux.

Parmi les circuits courts, le canal principal est aujourd’hui internet pour offrir via une boutique virtuelle la possibilité d’acheter les produits de la ferme 24H/24 et 7J/7.

Développer son activité sur internet permet de développer son chiffre d’affaires en vente directe tout en optimisant son temps de travail avec une intégration du site dans le cycle d’exploitation et de commercialisation.

La Ferme Pascal, www.lafermepascal.fr  est un « drive fermier » qui propose une multitude de fruits et légumes bio en ligne dans la Drôme depuis son drive ou en livraison directe sur Montélimar.

Après avoir présenté ses produits à la vente sur les marchés pendant plusieurs années, cet e-commerçant a eu l’opportunité d’installer son magasin et de créer parallèlement une boutique en ligne. N’ayant que très peu de compétences informatiques, il souhaitait un outil simple et peu onéreux.

Afin d’inciter les clients à commander leurs produits en ligne, il a axé sa communication sur la distribution de cartes de visite et de prospectus mentionnant l’adresse de la boutique en ligne.

En 2014, ce sont 220 commandes qui ont été réalisées en ligne et certains clients reconnaissent être venus en magasin après avoir connu l’existence du drive sur le net.

L’estimation du e-commerce en France prévoit une croissance de 15% de son chiffre d’affaires en 2015. La consommation des produits locaux est plus que jamais dans l’ère du temps, 24% des Français préfèrent consommer des produits qui sont fabriqués près de chez eux.

La vente en circuit court est donc promise à un beau développement dans ces prochaines années.

1 comment for “Circuit court et vente en ligne sur le marché de l’agriculture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *